LIVRAISON RAPIDE Questions? solutions@frettdesign.ca ou appelez-nous au 418 388-1337 Voir nos politiques SERVICE PERSONNALISÉ

Résultats des tests officiels de l’IRSST, le masque barrière Frëtt Solutions est un masque de haute performance (Notre expertise est reconnue!)

Date

Nos masques sont classés parmi les plus efficaces au Québec. Ce fut le fruit de plusieurs semaines de r-d avec l’équipe de Frëtt et de l’IRSST. Nos masques répondent à 100% des critères (nous avons un «crochet vert» partout!), peu d’entreprises sont classées dans cette liste et en sommes très fières!

Notre test de filtration est au dessus de 60% ce qui est excellent et même après plus de 50 lavages… (un masque de procédure médical est de 80% mais est aussi… jetable!).

Définition des tests de l’IRSST

Source

Le test de pulvérisation

Lorsque nous respirons, parlons, toussons ou éternuons, nous émettons par la bouche et par le nez des particules.  Un masque barrière de type communautaire doit offrir une certaine résistance à la pulvérisation de ces particules liquides.  La surface extérieure d’un masque barrière ne devrait pas comporter de trace des liquides émanant du porteur durant la durée d’utilisation. Le test sert à évaluer dans quelle mesure le liquide traverse le matériau lorsqu’il est soumis à des pulvérisations consécutives. Un résultat de 15 sur 20, par exemple, indique que le matériau n’a pas laissé passer de liquide pour un total de 15 pulvérisations consécutives.

Le test de filtration

Le test de filtration sert à déterminer la capacité d’un média (matériau) à retenir des particules. Les performances de filtration sont quantifiées en thème d’efficacité fractionnelle de filtration pour des particules en suspension dans l’air dont la granulométrique varie de 20 nanomètres (nm) à 2 micromètres (µm). L’efficacité de filtration des textiles pour la confection des masques barrière est testée pour tous les diamètres de particules[1].

Le test de respirabilité

La respirabilité est une caractéristique importante pour la sélection ou la confection d’un masque barrière de type communautaire.  Elle détermine à la fois la capacité d’un matériau à laisser passer l’air lorsque nous respirons et la condensation qui se forme à l’intérieur du masque. Quand  nous respirons, le frottement de l’air qui se déplace à travers le matériau engendre une perte de pression (perte de charge) qui doit être compensée par un effort pour respirer.  La valeur de la respirabilité recherchée est exprimée en perte de charge (Pa×s/cm).

Michelle Secours , propriétaire et designer de Frëtt Design est encore en processus recherche-développement  avec de nouveaux échantillons et collabore à nouveau avec l’IRSST afin de poursuivre l’amélioration tant pour la filtration que la respirabilité des masques barrières. Dans le but ultime d’obtenir un masque aussi performant qu’un chirurgical, mais… lavable et québécois!

Plus d’infos ici

Autres
nouvelles